Adapté du roman éponyme de la regrettée auteure de roman et biographe Penelope Fitzgerald publié en 1978 et réalisé par Isabel Coixet (Ma Vie sans moi, The Secret Life of Words, Lovers, Map of the Sounds of Tokyo, Another me, Personne n’attend la nuit), The Bookshop est le lauréat de quatre Goyas (les Césars espagnols) : Meilleur film, Meilleur scénario adapté, Meilleur réalisateur et Meilleure musique.

Quel bonheur de retrouver Emily Mortimer (Shutter Island, Match Point, Hugo Cabret, mais aussi la série The Newsroom) dans le rôle de cette Florence Green, à la fois discrète et impétueuse, qui vient s’installer à Hardborough, une bourgade nichée entre les marais des confins du Suffolk et la mer du Nord, engluée dans une société désuète entre conformisme et médiocrité, en cette année 1959. À noter qu’on y retrouve notamment Bill Nighy (Love Actually, Underworld, Pride) dans le rôle de Mr. Edmund Brundish, un voisin fervent amateur de poésie, et Patricia Clarkson (House of Cards, Sharp Objects, The Party, Jonathan) plus que parfaite dans le rôle de Violet Gamart, vieille bourgeoise soufflant le chaud et le froid sur la société locale. Veuve, Florence décide d’y acheter The Old House, une bâtisse désaffectée, pour en faire une librairie, malgré les avis contraires que lui prodiguent les habitants du coin. Sa librairie ouverte, elle décide d’y vendre le sulfureux roman de Nabokov, Lolita. La communauté se réveille alors et manifeste une férocité qu’elle était loin de soupçonner. Le parcours de cette Anglaise anti-conformiste se débattant contre une société embourgeoisée, entre petites scénettes et voix off délivrant de délicieux commentaires, est un véritable petit régal de cinéma où les bons mots fusent.

book shop

Genre : Drame

Éditeur : Septième Factory

De : Isabel Coixet

Avec : Emily Mortimer, Bill Nighy, Patricia Clarkson, James Lance

Sortie en salle : 19 décembre 2018