Découverte avec le hit disco revival “Pourquoi Pourquoi” (avec même une version italienne “Perche Perche”), la “fille de ta région” alias CORINE secoue le petit monde de la pop frenchy avec son attitude résolument décomplexée et son sens aiguisé du kitsch de bon ton. Adulée par la créatrice Amélie Pichard, remixée le duo Polo&Pan, en solo ou en duo avec Juliette Armanet, Corine souffle un vent de folie sur la pop française qui fait du bien avec la sortie de son premier album Un Air de fête et une série de concerts qui s’annoncent hauts en couleurs.

13 (c)shelby Duncan

D’où est venue l’expression « Fille de ta région » ?

D’un « gimmick » récurrent avec mon producteur adoré Dorion Fizsel ! La chanson de ta région, la pizza de ta région, le garçon de ta région et la fille de ta région! Remarquez également lorsque vous appelez Pôle Emploi que leur répondeur dit « vous serez bientôt mis en relation avec un conseillé de votre région »!! J’adore!

Cela fait-il longtemps que tu portes en toi le personnage de Corine ?

Depuis mes premiers pas sur la scène de la MJC de Rognes, à 11 ans! Ce que je fais aujourd’hui est la continuité de mes expériences théâtrale, circassiennes, de mes années cabaret..

Corine n’est pas seulement pétillante et irrévérencieuse mais elle a aussi un coté dense et mélancolique : c’est important d’allier ces deux aspects ?

La fragilité/la force, la lumière/l’ombre, la joie/la mélancolie, la densité/la légèreté… Nous portons en chacun de nous  ces « opposés », et c’est ce qui rend la créativité plus explosive, plus riche! Le tout étant de savoir garder l’équilibre, ne pas tomber du fil.

Comment s’est déroulé le passage entre tes deux EPs et l’album : le passage au long format t’a-t-il permit de t’essayer à d’autres choses, d’aller plus loin peut-être coté textes ou dans les thèmes abordés ?

Complètement. Un album permet d’explorer plus en profondeur toutes ses inspirations, ses visions, ses textes..  J’ai abordé mon album comme un film, j’y ai associé des images, des couleurs, des personnages (tel que Pierrot ou Lilou).. Et j’espère qu’au final, on obtient un « tout » aux sonorités variées, entre les ballades « Corine » ou « Leonart » et le reggae « Orage »…

Tu as toujours été accro à la musique disco, ça fait partie partie de ton ADN ?

Pas que… Évidemment, comme beaucoup, je vibre dès que j’entend Donna Sommer, Gloria Gaynor, mais j’ai plus été élevé à la soul de Stevie Wonder, au jazz funk d’Herbie Hancock, à la chanson française de France Gall.. Puis j’ai découvert les Rita, Katerine, aujourd’hui j’adore écouter Franck Ocean et Anderson .Paak… Du coup je ne me sens pas figé dans le son disco, et je crois que mon album montre d’autres influences justement.

Qui ou quelles sont tes influences sur « Un Air de Fête » ?

Ah bah voilà. Celles citées ci dessus, puis Moroder évidemment, Blondie, l’italo disco. Et il y a aussi les Daft Punk, Philippe Katerine avec un album comme Magnum. etc etc… Pour les textes, j’y met une pointe de cinéma Nouvelle Vague, une tonalité maniérée, une façon de parler du quotidien qui dit tout et rien à la fois… Une belle dose d’humour et un peu de mélancolie sur certaine chanson.

Outre la disco et la funk, ta musique semble renouer avec une certaine chanson française (on pense à Alain Chamfort, à la BO de Diablo Menthe par Yves Simon etc…) : ce sont des références qui te parlent et que tu acceptes ?

Attention je rougis !! J’adore Alain Chamfort ou le film Diabolo Menthe qui a marqué mon « entrée » dans l’adolescence, avec « la boom » bien sûr. Je ne peux donc que valider!

C’est important de travailler avec la même équipe d’écriture et de production ? Qui sont-ils et comment travaillez-vous ensembles ?

Cet album je l’ai co-composé avec Marc Collin et Dorion Fiszel. Marc propose des musiques, j’écris la mélodie vocale et le texte puis à nous trois nous travaillons sur les arrangements et la prod..

C’est très important pour moi en effet de travailler « en famille ». De même pour l’équipe sur scène, les clips…etc. J’aime m’entourer de gens que j’aime, engagés, joyeux.

Cover un air de fête

CORINE

Un Air de fête

(Polydor/Universal)

Après avoir enflammé un Trianon archi-complet le 26 novembre dernier, Corine sera en concert avec le groupe Bagarre le 15 décembre à l’Oasis au Mans et 6 février à la Laiterie de Strasbourg. Et elle investira la scène de l’Olympia le 03 octobre 2019.