C’est dans un contexte futuriste que le studio germanique Deck13 a choisi de mettre en scène son dernier jeu. Plus précisément dans un monde post-apocalyptique dans lequel l’industrie de la robotique aurait complètement perdu les pédales en précipitant l’humanité à sa perte.

(Par Briec Jequel)
Brutalement et rapidement jeté dans le grand chaudron de l’action, le joueur se rend compte au bout de quelques minutes qu’il n’est pas là pour ramasser des fraises. Après une brève introduction, le personnage se retrouve livré à lui-même sans trop avoir de but hormis celui de fracasser les machines qui ne cessent de l’agresser. Jusque-là, c’est la routine. Mais petit à petit, on se dit que ça va être plus compliqué que ça. S’il est aisé de mettre en pratique ses réflexes et les quelques enchaînements assimilés contre un seul ad- versaire, dès qu’on dépasse la paire, la mort tombe très vite sur le coin de la figure. En une fraction de seconde, on peut se retrouver au tapis et tout perdre. Car la grande spécificité de ce genre de jeu masochiste est cette nécessité de devoir tout refaire pour récupérer son pécule ou bien son matériel accumulé à l’endroit précis de son trépas. Sachant que les ennemis reviennent plus vite que les guêpes sur une tartine de miel, chaque échec est une punition mythologique. Tel Sisyphe et son rocher, The Surge est un éternel recommence- ment. Délibérément difficile, ce logiciel s’adresse foncièrement aux hardcore gamers, ceux qui aiment avoir mal, ceux qui veulent maîtriser le moindre aspect du gameplay ou ceux qui veulent faire une performance à tout prix. À ranger aux côtés de Dark Souls sur son étagère de jeux,The Surge est une affaire de spécialistes.

GENRE : Action, RPG
ÉEDITEURS : Deck 13 Interactive / Focus Home Interactive
PLATEFORMES : Xbox One, PS4, PC
SORTIE : déjà disponible