Projet singulier développé par le studio polonais The Farm 51, Get Even ne ressemble à aucun autre jeu. Entre FPS, jeu d’aventure et thriller psychologique, le mystère autour de cette histoire de détective privé et de manipulation psychologique est épais.
(par Briec Jequel)

Les deux premières heures de jeu sont assez déroutantes. Il n’y a pas les habituelles cinématiques d’introduction, ni de didacticiel à proprement parler. Le joueur commence simplement par découvrir le décor sinistre d’un bâtiment à l’abandon dans lequel une jeune fille serait retenue en otage. L’objectif paraît clair : il faut libérer cette pauvre âme. Mais par une galipette scénaristique, on se retrouve subitement dans les ruines d’un asile psychiatrique pour vétérans. On y rencontre des malades sérieusement atteints, sans trop savoir si ce sont des spectres ou des réminiscences mémorielles. Le jeu va-t-il basculer dans l’horreur ? Ou bien sommes-nous face à une intrigue psychologique qui tricote des symboles pour nous faire comprendre quelque chose ? Toutes ces interrogations sont à l’image de cette création numérique, le joueur semble constamment évoluer dans des méandres au point d’être fréquemment déstabilisé. Cette narration atypique a le mérite d’exister. C’est passionnant de voir comment les game designers expérimentent et explorent des systèmes de récits peu utilisés dans l’industrie vidéoludique. Ce goût de l’expérimentation s’exprime aussi dans l’habillage sonore qui est un élément à part entière du gameplay. Un travail saisissant a été fait à ce niveau-là, les accompagnements musicaux sont rarement aussi subtils.

GENRE : FPS/Action
ÉDITEURS : The Farm51 / Bandai Namco
PLATEFORMES : Xbox One, PC, PS4
SORTIE : déjà disponible