Les Schtroumpfs vont-ils percer le plus grand mystère de leur histoire ?

Il y a peu de personnages qui peuvent réunir petits et grands mais depuis leur création en 1958, les Schtroumpfs du Belge Peyo ont su traverser le temps et les générations : des bandes dessinées jusqu’à l’animation 3D virevoltante d’aujourd’hui, il n’y a qu’un pas. Comment ne pas fondre pour ces mignons petits bonhommes bleus ? C’est déjà le troisième volet de cette franchise débutée en 2011.

Ces nouvelles tribulations schtroumpfantes reviennent sur les origines de la Schtroumpfette (Laëtitia Milot) qui, on l’oublie souvent, a été façonnée par l’infâme sorcier Gargamel dans sa quête du village des Schtroumpfs. En effet, la Schtroumpfette devait le mener directement au village des petits hommes bleus. Mais c’était sans compter sur la magie du grand Schtroumpf (Gérard Hernandez) qui transforma celle-ci en vraie Schtroumpfette. En cherchant à en savoir plus sur ses origines, elle va trouver des indices censés mener à un autre village de Schtroumpfs, le village perdu. Malgré l’avis du grand Schtroumpf, elle décide de partir en expédition afin de trouver le village perdu. En bon camarades, le Schtroumpf costaud, le Schtroumpf à lunettes et le Schtroumpf maladroit (Arié Elmaleh) se proposent de l’accompagner. Mais Gargamel flanqué de son chat Azraël et de son oiseau fétiche sont également sur la piste du village perdu. Nos quatre petits héros s’enfoncent donc à travers la forêt interdite, parsemée d’embûches, de souterrains, de labyrinthes mais aussi peuplée de créatures magiques, à la recherche du mystérieux village perdu. Parviendront-ils à leur destination avant Gargamel qui est sur leurs talons ? Qui sont donc ces Schtroumpfs inconnus et que vont-ils apprendre à nos héros ?

Côté animation, on en a pour son argent et on en prend plein les yeux avec des cascades incroyables, des effets visuels renversants et des couleurs flashy signées Sony Pictures Animation , le même studio à qui l’on doit d’autres franchises à succès comme Les Rebelles de la forêt, Hôtel Transylvanie ou encore Les Rois de la glisse. Quant à la mise en scène signée Kelly Asbury (Spirit, Shrek 2, Gnoméo et Juliette), elle est classique mais efficace et le récit est mené tambour battant avec juste ce qu’il faut d’accalmies afin de repartir de plus belle.
Les versions Blu-Ray, 4K UHD et digitales offrent tout un éventail de bonus inédits : outre le commentaire audio, pas moins de dix featurettes interactives vraiment tordantes, incluant les clips de Meghan Trainor « I’m a Lady » et « La danse du village perdu » avec lesquels on peut faire une fête schtroumpfante. N’hésitez pas à adopter le style Schtroumpf avec « Schtroumpfer vos ongles » qui vous apprend à créer une manucure inspirée du village perdu, puis à découvrir « La cuisine du Schtroumpf Pâtissier» en assistant à la préparation de recettes et enfin à dessiner votre Schtroumpf favori à l’aide d’un tutoriel divisé en trois vidéo. Dans le documentaire «Le Son des Schtroumpfs», le compositeur Christopher Lennertz et l’auteur-compositeur KT Tunstall expliquent le processus de création de la bande originale du film. Pour finir, ne manquez pas l’aperçu du prochain film attendu de Sony Pictures Animation, Le Monde secret des emojis.
Bref, Les Schtroumpfs et le Village perdu est un véritable divertissement familial que vos enfants voudront voir et revoir, vous êtes prévenus !

EDITEUR : SPHE
G E N R E : Animation, Famille
D E : Kelly Asbury
AVEC LES VOIX FRANÇAISE DE : Laëtitia Milot, Gérard Hernandez, Arié Elmaleh…
FORMATS : DVD, Blu-RayTM, 4K UHD, achat digital et VOD
SORTIE : 14 août 2017